plateforme des acteurs du jazz en rhône-alpes

Arsenal

fleche gauche fleche gauche

Date de création | 2008

Si “Arsenal” est un film moins connu du grand public que les grands classiques du cinéma russe (“Potemkine”, “L’homme à la caméra”, “La grève”…) il n’en reste pas
moins une oeuvre majeure de l’histoire du cinéma, à (re)découvrir absolument.
Ce film éminemment politique où l’image devient l’idée, fait de l’Histoire une réalité sensible presque palpable. Mais au-delà de son importance historique, “Arsenal” est surtout un film envoûtant…
Tout à la fois lyrique, drôle, pathétique, il subjugue par son esthétisme et frappe par sa modernité.
Comme l’écrivaient, dans une critique enthousiaste, un groupe d’ouvriers moscovites à la sortie du film en 1929, “Arsenal n’est pas une histoire, c’est un poème”.

Le propos
1918, la guerre des tranchées, irréelle d’horreur, la misère dans les campagnes.
Timosch, revenu du front avec d’autres déserteurs, incite les ouvriers de l’Arsenal à prendre les armes pour défendre, contre le nationalisme ukrainien, la Révolution. Une insurrection sauvagement réprimée. Mais Timosh, criblé de balles par les cosaques, demeure debout dans son invincibilité.

La musique
La musique, écrite par Pierre Badaroux-Bessalel, propose un univers acoustique original, où guitare acoustique, violoncelle, contrebasse et traitement sonores forment un quatuor à corde revisité.
Elle se construit en strate autour d’écritures thématiques, d’improvisations et d’un univers sonore acousmatique bâti sur le traitement de la table d’harmonie d’un piano préparé, souvenir de vieux muets accompagnés, et/ou le jeu en direct d’un cymbalum, jusqu’à la reprise en direct des trois instruments «traditionnels».

site internet officielfacebook

Facebook